fbpx

Discussion avec Carlota jimenez, professeur de yoga vinyasa

interview de carlota jimenez

Discussion avec Carlota jimenez, professeur de yoga vinyasa

Nostaa :  Peux-tu te présenter en quelques mots et nous dire ce qui t’anime au quotidien ? 

Carlota Jimenez (C.J.) : Je suis franco-vénézuélienne (je viens tout juste d’obtenir la nationalité française !), originaire de Caracas. Nous sommes arrivés en France avec ma famille lorsque j’avais 8 ans. Je viens d’un milieu où l’équitation et le monde des chevaux occupent une place importante, ce qui nous a amené à nous installer à côté de la forêt de Rambouillet, un havre de paix au coeur de la nature.

Ma famille et mes amis sont primordiaux dans mon équilibre de vie car j’ai toujours vécu dans un cocon familial très fort. Nous habitons d’ailleurs avec mon mari et nos deux enfants dans une maison accoudée à notre maison familiale !

C’est dans la nature et dans le sport que j’ai évolué depuis mon enfance, ce qui a façonné petit à petit ma personnalité.

Aujourd’hui, mes moteurs sont mes enfants et oeuvrer à être la meilleure version de moi-même. Un vaste programme…  

carlota yoga foret

Nostaa : Quels sont les 3 mots qui te définissent ?

C.J. : Bienveillante, dynamique et à l’écoute des gens qui m’entourent.

Nostaa : Si tu n’étais pas professeur de yoga, quelle serait ta profession ? 

C.J. : Quand j’étais petite, je rêvais d’être chanteuse ou sportive de haut niveau, bien que je n’étais pas vraiment décidée sur la discipline… Aujourd’hui lorsque je me pose cette question, je pense que le métier de psychologue m’aurait beaucoup plu.

Nostaa : Comment as-tu découvert le yoga ? 

C.J. : J’ai découvert le Yoga lorsque je suis partie voyager en Inde. Adepte depuis ma première grossesse, j’ai découvert dans cette pratique un moyen d’allier exercices physiques avec bien-être psychique. C’est devenu rapidement une passion et j’ai décidé de m’y consacrer à plein temps à partir de 2018. 

Ce qui me passionne dans cette pratique, c’est le lien créé entre l’esprit et le corps. La spiritualité et le corps s’entremêlent. J’ai très vite été conquise par cet enseignement complet et inépuisable qui permet de poser son esprit et de revenir aux essentiels : nous-même, notre respiration, notre corps. 

Nostaa : Quelle formation as-tu suivie ? 

C.J. : J’ai commencé par faire une école de comédie musicale, l’AICOM à Paris. À la fin de mes études, je me suis posée beaucoup de questions sur ce que j’avais envie de faire dans la vie, si je souhaitais ou non rester dans cette voie. J’ai décidé de voyager pendant 8 mois pour faire le point sur mes envies et les projets qui me tenaient à coeur. Destination l’Inde, avec des rencontres et des découvertes intenses qui allaient changer le cours de ma vie… 

Peu de temps après mon retour de voyage et après ma grossesse, j’ai décidé de suivre la formation de Yoga Vinyasa au “Modern Yoga Teacher Training” chez Somasana à Paris auprès d’une équipe enseignante incroyable.

Nostaa : Comment qualifies-tu ton enseignement ?

C.J. : Je ne me considère pas vraiment comme un professeur de yoga mais plus comme une accompagnatrice sur le chemin d’un apprentissage sans fin. Je tiens à mettre au cœur de mon enseignement la bienveillance et le respect, que ce soit de son corps, de son esprit ou des autres. Pour arriver à cela, j’essaie au fil des séances d’apprendre à mes élèves à écouter leur corps. 

Nostaa : Qu’est-ce-que le yoga t’apporte au quotidien ? 

C.J. : La conscience, l’apaisement et le lâcher prise !

Carlota posture de yoga

Nostaa : Que souhaites-tu transmettre et partager lors des sessions de yoga ? 

C.J. : Mon plus grand bonheur, c’est lorsque mes élèves sortent du cours en se sentant mieux avec eux-même. Pour cela, l’apprentissage se fait graduellement, grâce à la persévérance et à l’écoute de son corps.

J’essaie de transmettre à mes élèves les clés pour qu’ils apprennent à se connaître et à s’accepter tels qu’ils sont, en écoutant leur corps. 

Nostaa : Que dirais-tu à tous ceux qui pensent que le yoga n’est pas pour eux ? 

C.J. : Le yoga pousse à aller dans la connaissance de soi-même et de son corps en apprenant à respirer et à s’observer physiquement et mentalement. On est beaucoup plus conscient lors de la pratique et lorsqu’on en sort.

C’est une pratique universelle dont la diversité des enseignements permet de toucher un très large public. Tous les corps, les sexes, les âges et les religions y trouveront ce qu’ils recherchent. 

Alliant bienfaits physiques et spirituels, je recommande aux sceptiques d’essayer mais surtout de persévérer dans leur pratique pour obtenir des bénéfices… Il s’agit d’une certaine rigueur mais je vous l’assure, le yoga vous le rendra bien !

carlota pieds dans l'herbe

Nostaa : As-tu un lieu qui t’inspire en particulier ? 

C.J. : La montagne, ou la mer, entre les deux mon coeur balance… Mais rien ne vaut une pratique de yoga sur la plage au coucher de soleil.

Nostaa : Et une citation ? 

C.J. : “Keep going, keep growing”

Nostaa : Quels livre et film nous recommandes-tu ?

C.J. : J’ai du mal à en choisir un seul… J’ai beaucoup aimé “Les 4 accords Toltèques” de Miguel Ruiz et “Le Moine qui vendit sa Ferrari” de Robin Sharma. Pour les personnes passionnées qui veulent lire la bible du yoga, je recommande les “Yoga Sutras” de Patanjal.

Plusieurs films m’ont marqués, notamment “Into The Wild” de Sean Penn et “Fleur du Désert” de Sherry Hormann, sur le destin du top model international Waris Dirie.

Nostaa : Qu’est-ce-qui t’a poussé à faire partie de l’aventure Nostaa ? 

C.J. : Je suis une grande adepte de la pratique en ligne. Que ce soit lors de mes voyages ou dans notre maison, j’ai toujours pratiqué à distance via différentes plateformes. Pouvoir pratiquer d’où on veut et quand on veut, c’est tellement pratique. Faire partie de l’équipe enseignante d’une plateforme qui traite des sujets du bien-être m’a donc conquis dès le départ. 

Nostaa : Tu ne pourrais pas vivre sans … 

C.J. : Mes enfants et la musique !

Nostaa : Où peut-on t’écrire ? 

C.J. : Sur mon compte Instagram, @tota.yoga

Aucun commentaire

Post A Comment